Des nouvelles de Prestashop lors de son quatrième Barcamp

 

PrestaShop tenait hier matin la conférence d’ouverture de son quatrième Barcamp. La solution e-commerce open source compte désormais un peu plus de 100 000 boutiques et 90 000 développeurs ou intégrateurs. Ce barcamp fût l’occasion pour son fondateur Bruno Lévêque de s’exprimer sur les tendances actuelles de l’e-commerce. La version 1.5 de PrestaShop, encore en bêta, fût également dévoilée et largement commentée.

 

Sommaire

Les 8 tendances de l’e-commerce selon Bruno Lévêque

Les nouveautés de PrestaShop 1.5

 

L'équipe Prestashop célébrant ses 100 000 boutiques au mois d'octobre.

L’équipe PrestaShop célébrant ses 100 000 boutiques au mois d’octobre.

 

Les 8 tendances de l’e-commerce selon Bruno Lévêque

Rien de nouveau dans ces 8 tendances mises en valeur par PrestaShop, mais l’exercice avait le mérite de dresser un panorama du secteur pour des acteurs qui, rappelons-le, se lancent parfois tout juste dans l’e-commerce. Le CEO de PrestaShop constate tout d’abord que les sites sont de plus en plus rapides, grâce à des technologies comme la navigation prédictive mise en place par Amazon : le leader du e-commerce est ainsi capable de pré-charger les pages que ses visiteurs ont le plus de chances de consulter. Autre tendance pour Bruno Lévêque, des process de commandes plus efficaces. L’exemple cité était celui d’un paiement sur une page unique avec Facebook Connect. Voilà qui fait écho à notre article sur la pertinence du réseau social pour le e-commerce. Autre constat pour les click and mortar, les interactions avec les magasins se généralisent. On voit ainsi poindre de plus en plus d’options de retrait en boutique physique. Les stocks se consultent en temps réel. Pour Bruno Lévêque il y a toujours plus d’applications mobiles. L’exemple pris fût celui de Domino Pizza dont l’application iPhone permet de suivre la fabrication de sa pizza et autorisera même bientôt le suivi du livreur ! Autre tendance de l’e-commerce, les marchands multiplient les tests et avis vidéo de consommateurs. Des récompenses sous forme de réductions et de bons d’achat poussent les internautes à venir témoigner. Pour Bruno Lévêque le Social Commerce se réinventerait avec l’émergence de systèmes de récompense en échange d’un « Like » ou de tout autre partage de produit sur les réseaux sociaux. Rappelons que SpreadButton, auquel nous avions consacré un article, intègre un tel système de récompense. Cependant Facebook s’oppose à toute pollution de son flux d’actualité par des recommandations « intéressées » : vous pouvez récompenser vos fans, mais vous pouvez plus difficilement sponsoriser un « like ». Septième tendance selon Bruno Lévêque, le « guess my order » ou comment un site e-commerce peut deviner votre commande idéale en observant votre comportement. Voilà qui n’est pas sans me rappeler ce que fait Netwave avec son Web Sales Booster dont nous aurons l’occasion de vous reparler. Enfin le CEO de PrestaShop prévient que les achats cross frontières vont se développer. Il s’agit déjà d’une tendance du web depuis de nombreuses années, mais la mettre ainsi en avant permet une excellente transition sur les nouvelles fonctionnalités de PrestaShop, qui intègre désormais le multi-boutiques et gérait déjà le multi-devises.

 

Les nouveautés de PrestaShop 1.5

Les nouveautés de cette version 1.5 concernent essentiellement le back office et faciliteront la vie des e-marchands. Commençons cependant par une petite innovation qui améliorera l’expérience d’achat des internautes : le classement des groupes d’attributs et des attributs. En clair le marchand peut désormais choisir l’ordre dans lequel vont s’afficher les caractéristiques de ses produits : couleur, taille, coupe… Imaginons que le rose soit la couleur la plus vendue pour un pull, il est également possible de faire apparaitre cette couleur en premier dans le nuancier.

La préoccupation de PrestaShop pour la mise en place du multi-boutiques fût de garder la simplicité de la solution d’origine. Pour ceux qui restent en mono-boutique, rassurez-vous, rien ne change. Pour les autres, la création d’une nouvelle boutique se fait en dupliquant tout ou partie d’une boutique existante. Le back office permet ensuite de réaliser une action soit sur un seul magasin, soit sur plusieurs magasins d’un coup.

L’interface du back office a été totalement repensée pour être plus lisible, il est même possible de la mettre à ses couleurs. Elle gère le drag and drop. Le recours à l’Ajax permet d’éviter des rafraîchissements de page sources de lenteurs. Les menus de navigation et les boutons ont été revus. Les notifications « à la Facebook » font leur apparition dans la barre de navigation supérieure.

PrestaShop 1.5 permet désormais la création et la modification de commandes directement depuis le back office. Cette nouveauté intéressera surtout le marché américain où certaines commandes sont réalisées ou finalisées par téléphone. PrestaShop permet notamment au marchand de reprendre un panier en cours et d’appliquer les promotions depuis le back office. Tous les modules de paiement sont compatibles. La recherche de produits bénéficie d’une saisie prédictive qui accélèrera le processus.

Les règles de promotion paniers permettent de faire une réduction dans un pays, pendant une période donnée. Simples, très rapides à mettre en œuvre, elles peuvent être déclinées de plus de 80 façons différentes d’après Bruno Lévêque.

Les livraisons partielles permettent de livrer séparément deux produits d’encombrement différent ou n’étant pas disponibles au même moment. Vous n’avez plus besoin de recevoir votre dessous de plat en même temps que votre réfrigérateur… Les livraisons distinctes permettent de livrer distinctement deux produits d’une même commande à des adresses différentes.

Les mises à jour se font désormais d’un clic dans le back office, comme dans WordPress. Ainsi les modules complémentaires comme les versions de PrestaShop ne nécessitent plus le téléchargement puis l’upload d’un fichier pour être mis à niveau. La mise à jour vers la version 1.5 de PrestaShop sera d’ailleurs plus rapide que les précédentes.

PrestaShop permet désormais la surcharge totale du cœur de l’application. De quoi s’agit-il ? Les développeurs étaient parfois amenés à modifier le cœur même de la solution e-commerce pour des besoins très spécifiques, auxquels de simples modules complémentaires n’auraient pas suffi. Mais contrairement à ces modules, ces modifications étaient perdues lors des mises à jours système. PrestaShop 1.5 permet désormais de garder ces modifications d’une mise à jour à l’autre.

La version 1.5 est disponible en bêta pour le moment (il s’agit même d’une version alpha, moins aboutie qu’une bêta). PrestaShop conseille de continuer avec la 1.4 sans attendre la 1.5 qui sera de toute façon rétro-compatible.