En bref : Wizishop, Amazon, Twitter et Yelp

 

Wizishop, la plateforme e-commerce rémunérée à la performance, a dévoilé hier un nouveau tunnel de commande baptisé « Smart Check-Out ». L’objectif est toujours le même : augmenter le taux de transformation en simplifiant l’inscription du visiteur. Disponible pour l’ensemble de ses clients, celui-ci regroupe tout un ensemble de bonnes pratiques qui sont autant de sources d’inspiration : sauvegarde du panier pendant 30 jours, processus d’achat sur une page unique, mise en évidence de nombre d’erreurs dans les champs de saisie…

On remarquera notamment l’utilisation, au côté de Facebook Connect, de PayPal Access. Dévoilé il y a un an, il s’agit d’un bouton permettant de donner ses informations de livraison et de payer d’un clic. Le bouton d’identification unifié est une arlésienne du e-commerce : Google, Yahoo et Facebook ont chacun lancé le leur par le passé, sans parvenir pour autant à l’imposer. Du fait de sa position de leader du paiement en ligne, PayPal réussira peut être à imposer son propre bouton magique. Pour ceux d’entre vous qui utiliseraient une autre solution e-commerce comme Magento ou Prestashop, sachez que des plug-ins PayPal Access ont été dévoilés cette année.

Capture du nouveau tunnel de commande de Wizishop

 

Amazon poursuit sa stratégie d’intégration verticale, les tablettes en aval, le contenu en amont. Le géant du e-commerce s’était déjà lancé dans la production de films, il dévoile cette semaine sa première bande dessinée. Pilotés par Amazon Studios, ces projets s’appuient largement sur les contributions et les retours des internautes, le fameux « crowdsourcing ».

Twitter va toujours plus loin dans les possibilités de ciblage offertes aux marketeurs. A la fin du mois d’août le réseau social dévoilait une nouvelle fonctionnalité permettant de cibler ses envois de tweets promotionnels en fonction des centres d’intérêt des utilisateurs. Hier ce fut au tour de la géo-localisation de ces tweets de voir sa précision augmenter. Disponible pour le moment en Grande Bretagne et au Japon, celle-ci permet d’atteindre des régions voir des métropoles spécifiques.

Exemple de ciblage par centre d’intérêt

Yelp, la plateforme de recherche et d’avis sur les commerces locaux, encourage le « web to store » en vendant désormais des chèques cadeaux pour les points de vente qui le souhaitent. Cette démarche s’inscrit dans un mouvement beaucoup plus global qui voit les petits commerces de proximité basculer sur le web pour un simple référencement, un catalogue vitrine ou parfois même de véritables sites transactionnels.